Étiquettes

, , , , , , , , , , , ,

Bonjour aux abonnés de mon blog et à ceux qui tomberont par hasard sur un ou plusieurs de mes articles. Non, je n’ai pas abandonné mon blog depuis mon dernier article paru en août 2015, l’année dernière donc… Mais pas toujours facile de concilier activité professionnelle, vie personnelle et passion. J’ai mis à profit ces derniers mois pour continuer à parcourir des salons BD, discuter avec de auteurs lors de dédicaces, découvrir des BD, lire et me documenter sur certaines, ce qui prend beaucoup de temps. Malgré plusieurs projets entamé, je n’en ai malheureusement encore achevé aucun digne d’être publié en l’état. Mais je ne désespère pas. J’espère bientôt vous entraîner vers de nouveaux horizons, notamment au travers d’un article sur les naufragés de Tromelin. J’ai aussi plusieurs idées pour « s’envoyer en l’air » (Nungesser, L’enragé du ciel), bien que j’apprécie aussi rester « terre à terre » (Les Cosaques d’Hitler, Ernest, Charles De Gaulle, 1916-1921 Le prisonnier, Ou est Charlie, le fils d’Hitler), à moins que ce ne soit pour mieux rêver (Le dernier combat du dragon, Bram Stoker)…

En attendant, permettez moi de vous présenter mes voeux les meilleurs à l’occasion de la nouvelle année. Je vous souhaite de pouvoir vous émerveiller et vous évader au travers de de nombreuses planches et bulles tout en vous cultivant.

Un grand merci à mon critique appliqué, Mikaël Le Gouareguer, que j’espère moi aussi un peu aider en retour pour son blog beaucoup plus sérieux…

Voeux2016

©Jean-Yves Delitte

Je profite également de ce post pour faire de la publicité pour une très belle initiative développée par les Musées d’Angers. Grâce à technique du «turbomedia», mélange de BD statique et d’animation, une BD numérique gratuite, Le Portrait d’Esther, propose de découvrir l’histoire d’une oeuvre spoliée pendant la Seconde guerre mondiale.

« Paris, 1940: pour échapper aux nazis, la collection de tableaux de Jakob et Roni Blum est emmenée par Galande, un célèbre galerie, vers une destination inconnue. Dans l’étrange convoi se trouve un petit tableau: le portrait d’Esther, la fille des Blum…

Paris, 2010: une mystérieuse lettre reçue par Léa Blum, fille d’Esther, fait ressurgir le passé douloureux de la famille. En enquêtant sur le portrait d’Esther, Léa et sa fille Iris sont sur le point de faire une découverte qui changera à jamais le cours de leur existence…« 

10350505_1129803070363353_2760790209850033119_n

©Pierre Jeanneau, 2015

Cette BD est disponible en 5 épisodes, mis en ligne à partir de cette mi-janvier (voir le teaser). Le 1er épisode (80 planches plus ou moins animées) est d’ores et déjà disponible. Le 2e épisode sera dévoilé le 20 janvier, le 3e le 3 février et les 4e et 5e le 23 février prochains. A savourer et à suivre…

Attention, le temps de chargement des animations peut varier selon votre débit de connexion, il faut donc être parfois un peu patient. De même, les premières planches ne comportent pas de texte.

En cliquant sur le menu Menu.jpg en haut à gauche de la page, vous pourrez également accéder au Carnet noir qui regroupe des ressources thématiques pour aller plus loin sur les sujets évoqués par la BD.

D’après AngersMag on croisera d’ailleurs certainement le personnage de Rose Valland, déjà évoquée au travers d’une chronique précédente 😉

Lien vers la BD Le Portrait d’Esther.

Advertisements