Étiquettes

, , , ,

VO

Le hasard faisant bien les choses, le jour de mon acquisition du Journal de Ricardo Castillo, je faisais sans le savoir l’achat d’une autre BD allemande, Vita Obscura de Simon Schwartz.

Si vous ne craquez pas pour sa couverture des plus intrigantes, vous succomberez sans doute à la double originalité de son fond et de sa forme.

Voici ce que nous en dit le 4ème de couverture : « Dans tous les domaines, les sciences, les arts, la politique, on rencontre des hommes et des femmes à l’existence surprenante, à la destinée farfelue, aux inventions stupéfiantes, dont la Grande Histoire ne retient pas toujours les noms, qui ne gagnent pas forcément leur entrée dans les dictionnaires.

Simon Schwartz s’est attaché à 33 de ces personnages remarquables.

En une page, dans l’esprit des suppléments des périodiques américains des années 1910 et 1920, utilisant les couleurs vives comme le faisaient Winsor McCay ou Lyonel Feininger, il résume l’essence d’une vie, l’ironie du hasard ou du destin. S’emparant de ces quelques figures du passé, il crée une bande dessinée remarquablement moderne; chacune de ces vies se voit traitée selon un style narratif et graphique qui lui est propre, correspondant au sujet, à l’époque. Comme un curriculum vitae soigneusement rédigé, dessiné et composé de chacun de ces illustres inconnus ou excentriques célèbres. »

L’ensemble est à la fois très fouillé et à la portée de tous. Je ne sais pourquoi, le style me rappelle l’esthétique de l’Art nouveau, Art déco… certainement l’approche géométrique des formes et le choix des teintes. Quelques pointes d’humour et d’impertinence, un ouvrage décalé qui ne vous décevra pas.

VO1 PlancheS_47940

VO3

VO6 VO7

©Ici MêmeVO4

©Simon Schwartz

Vita Obscura, Ici même, 2015.

1 – Le site de Simon Schwartz (en anglais)

2 – Ils en parlent 

Advertisements